×

Le port eSATA expliqué : Solutions de stockage externe améliorées

Le port eSATA expliqué : Solutions de stockage externe améliorées

L’acronyme eSATA désigne la Technologie d’Attachement Avancée en Série pour les périphériques de stockage externes, offrant des débits de données supérieurs à ceux de l’USB. C’est une option privilégiée pour ceux qui nécessitent un accès rapide à des fichiers de grande taille, comme les professionnels du montage vidéo. Avec des vitesses atteignant 6 Gbit/s, l’eSATA réduit significativement les temps d’attente, ce qui se traduit par une amélioration de la productivité. Vous vous demandez comment l’eSATA peut transformer votre flux de travail ? Nous allons explorer son impact sur l’efficacité et les performances.

 

Le SATA a supplanté l’ancienne technologie ATA en tant qu’interface de bus interne nouvelle génération pour les disques durs. L’interface SATA, plus rationalisée que l’ATA, propose une architecture en série offrant des vitesses supérieures à celles de l’ancienne technologie parallèle. Les câbles eSATA, étroits, peuvent atteindre jusqu’à 6,56 pieds (2 mètres) de longueur, alors que les câbles parallèles sont beaucoup plus larges et limités à 18 pouces (45,7 cm) de longueur. Avec l’eSATA, la vitesse du SATA s’étend aux solutions de stockage externes.

Bien que l’eSATA atteigne des débits de transfert au moins trois fois plus rapides que l’USB 2.0 et le FireWire 400, il présente néanmoins un inconvénient : il requiert son propre connecteur d’alimentation, contrairement aux interfaces susmentionnées. Cependant, cela en fait toujours un excellent choix pour le stockage externe. Contrairement aux interfaces USB et FireWire, l’eSATA n’a pas besoin de traduire les données entre l’interface et l’ordinateur. Cela se traduit par des vitesses de transfert de données plus élevées, tout en économisant les ressources du processeur et en éliminant le besoin d’une puce de déchargement supplémentaire.

Pour les cartes mères de bureau qui ne possèdent pas de connecteur eSATA, une carte PCI (Peripheral Component Interconnect) peut être achetée et installée dans un emplacement PCI disponible, fournissant ainsi une interface eSATA. Pour les ordinateurs portables, il est possible d’utiliser un périphérique eSATA externe conçu pour l’emplacement PCMCIA, PC Card ou ExpressCard, selon le modèle d’ordinateur portable. L’eSATA permet l’utilisation de disques SATA rapides pour les baies de disques externes, ce qui augmente non seulement l’espace de stockage disponible, mais permet également un stockage portable véritablement rapide. La fonctionnalité hot-plug de l’eSATA facilite le transport des disques d’un lieu de travail à un autre, ce qui peut être bénéfique pour les administrateurs, les techniciens informatiques, les professionnels de la publicité et du marketing, voire même les joueurs.

Le SATA présente différentes normes, les matériels plus anciens prenant exclusivement en charge la norme d’origine. À chaque nouvelle itération du SATA, la vitesse augmente. Le SATA d’origine, ou SATA 150, a une vitesse de transfert de données de 150 mégaoctets par seconde (Mo/s). Le SATA 3G a doublé cette vitesse à 300 Mo/s, soit environ 3 Go/s, également appelé SATA 300.

Lors de l’achat d’un contrôleur ou d’une carte bus eSATA, assurez-vous qu’ils prennent en charge la norme SATA requise par votre ou vos disques durs SATA. Le matériel prenant en charge les normes les plus récentes est généralement rétrocompatible avec les appareils plus anciens, mais l’inverse n’est pas vrai. Par exemple, un contrôleur eSATA conçu pour SATA 150 ne pourra pas prendre en charge les vitesses de transfert plus rapides d’un disque dur SATA 300.

Qu’est-ce que les ports eSATA ?

Les ports eSATA, ou SATA externe, sont un type d’interface utilisé pour les disques durs externes exploitant la technologie SATA. Comme le FireWire 400, l’IEEE 1394 et l’USB, ils permettent des transferts de données rapides pour les disques de stockage externes. Le SATA succède à l’ATA pour les interfaces de bus internes. En plus de proposer des vitesses plus élevées que les câbles ATA parallèles, les câbles eSATA sont beaucoup plus fins et plus faciles à manipuler. Ils peuvent également être plus longs : un câble eSATA peut mesurer jusqu’à 6,56 pieds, alors qu’un câble ATA parallèle ne peut mesurer que 18 pouces.

L’eSATA ne nécessite aucune traduction de données entre l’ordinateur et l’interface, ce qui permet des vitesses jusqu’à six fois supérieures à celles de l’USB 2.0, de l’IEEE 1394 ou du FireWire 400. Bien que l’eSATA offre un net avantage en termes de vitesse, cela nécessite un connecteur d’alimentation externe, ce qui signifie que les appareils eSATA doivent être branchés sur secteur avant de fonctionner.

L’un des avantages de l’eSATA est la possibilité de connecter et déconnecter les appareils à chaud, comme une clé USB. Cela facilite et accélère le transfert de données, notamment utile pour transférer des données entre le travail et la maison, ou entre différents disques.

Comment utiliser l’eSATA

L’utilisation de l’eSATA est aussi simple que de connecter deux appareils compatibles et de transférer des données comme vous le feriez avec tout autre périphérique de stockage moderne. Si vous avez déjà transféré des données entre des périphériques de stockage, vous savez comment utiliser l’eSATA.

Pour que l’eSATA fonctionne, il faut un port eSATA sur la carte mère. Notez que ce n’est pas la même chose qu’un port SATA, donc ne tentez pas de connecter un câble eSATA à un port SATA. Si votre carte mère ne possède pas de port eSATA, vous pouvez installer une carte PCI qui étendra les capacités de votre ordinateur.

Il existe plusieurs versions de SATA, donc assurez-vous que tous vos appareils sont compatibles entre eux. La version la plus récente de l’eSATA est l’eSATA 600 ou 6 Gbit/s. Les versions les plus récentes de SATA sont rétrocompatibles avec les anciennes interfaces, mais vous serez limité aux vitesses de la version la plus basse utilisée. Par exemple, si un appareil utilise SATA 300 et un autre utilise SATA 600, vous obtiendrez des vitesses SATA 300.

Bien que les interfaces eSATA soient remplaçables à chaud, cela ne signifie pas que vous devez déconnecter un appareil pendant le transfert de données, au risque de perdre des données.

Faut-il utiliser l’eSATA ou l’USB 3.0 ?

Lors de son lancement, l’eSATA surpassait largement les technologies existantes que sont l’USB 2.0 et le FireWire. Cependant, avec l’avènement de l’USB 3.0, la donne a changé. L’USB 3.0 offre d’énormes avantages par rapport à son prédécesseur, notamment des vitesses de transfert maximales bien plus rapides et la possibilité d’agir comme son propre connecteur d’alimentation. Il introduit également la technologie Bulk Streams, permettant de transférer plusieurs flux de données simultanément. Cela signifie que des fichiers volumineux tels que des vidéos HD peuvent être transférés beaucoup plus rapidement qu’avec l’USB 2.0, qui n’était pas conçu pour des fichiers de grande taille.

À un niveau de base, la version la plus récente de l’eSATA surpasse l’USB 3.0 en termes de vitesses de transfert maximales brutes, l’USB 3.0 ayant un débit maximal de 5 Gbit/s tandis que l’eSATA est cadencé à 6 Gbit/s. Cependant, cela ne signifie pas que l’eSATA est nécessairement supérieur ou plus adapté à vos besoins, car les vitesses maximales ne reflètent généralement pas les vitesses pratiques.

Les technologies sous-jacentes à chaque interface sont très différentes et l’une n’est pas nécessairement supérieure à l’autre. Selon un test, avec un disque dur externe, l’USB 3.0 est 20 % plus rapide que l’eSATA en termes de vitesse de lecture, mais l’eSATA offre des vitesses d’écriture supérieures, environ 20 % plus rapides que l’USB 3.0 sur cette mesure. De plus, les appareils USB 3.0 n’ont généralement pas besoin de connecteur d’alimentation externe.

Certains disques durs externes offrent à la fois une interface USB et une interface eSATA, et vous obtiendrez probablement des vitesses de transfert similaires pour le même disque dur. Généralement, la vitesse sera davantage limitée par le disque dur externe lui-même que par le type d’interface utilisé. Utilisez l’interface qui convient le mieux à vos besoins.

Votre expérience peut différer, car les vitesses pratiques peuvent varier considérablement selon les appareils et les interfaces. Comme pour toutes les technologies plus récentes, l’eSATA et l’USB sont encore en évolution, et de nouvelles versions de chacun verront certainement le jour avec le temps.

Laisser un commentaire